Le vêtement incarné; les métamorphoses du corps. France Borel.

10732373045041.jpg

Résumé de « Le vêtement incarné ; les métamorphoses du corps »


des pieds bandés des chinoises aux crânes allongés que l’on voit encore chez certaines tribus africaines, du corset de nos aïeules à la très contemporaine chirurgie esthétique, le genre humain semble refuser, depuis des siècles, sa propre anatomie.
… 
Avec plus ou moins de violence, on modèle la silhouette, on décore la peau, on pare les oreilles, le nez, la bouche. Aujourd’hui comme hier, ces pratiques transforment les corps de façon définitive.  Il est impossible de les gommer. Elles marquent l’individu à jamais. Que signifient alors ces corps tatoués, scarifiés, percés ? Que l’homme veut d’abord se démarquer de l’animalité, ensuite que ces métamorphoses sont une métaphore de la société.
Le corps décoré rend visible l’appartenance, le statut ou la richesse. Mais il montre aussi combien il est érotisé : en s’exhibant par fragments, il suscite le désir. Une exploration du corps qui bouscule les idées reçues.

0 commentaire à “Le vêtement incarné; les métamorphoses du corps. France Borel.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur: galikaia

galikaia

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Sondage

votre première modification corporelle

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

gymrythmique |
filemone |
artmoco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des pages de Gabriel Zimmer...
| Nouvelle Star Kabyle RAMI
| Les Arts Maïade