Les hommes illustrés, Jérome Pierrat

51rw1wwqc1lss500.jpg

Ce n’est rien de le dire mais le tatouage revient de loin. Déjà, dans l’Antiquité, Grecs et Romains marquaient leurs esclaves, avant que le Moyen Âge ne proscrive cette pratique. S’il est témoin d’intégration chez les peuples primitifs, l’exercice « païen » est banni en Occident, considéré comme une coutume de sauvages, vulgaire, qui intrigue, impressionne, révulse. Un tatouage qui révulse tant qu’il en devient au XVIIe siècle la marque du paria dans la société, celle de la marginalité, de la déviance, de la dégénérescence. Et de « marquer » ainsi les voyous, les bagnards, les prostituées. Il n’y a qu’aujourd’hui que le tatouage reconquiert ses lettres (ou, comme souvent, ses dessins !) de noblesse. Les Hommes illustrés, largement nourris d’images, d’ici et d’ailleurs, de jadis, d’autrefois et d’aujourd’hui, retrace le parcours de cette histoire originale du tatouage, dans laquelle tout le corps passe, d’un continent à l’autre, d’un millénaire et d’un siècle à l’autre. –Céline Darner

 

  • Relié: 240 pages
  • Editeur : Larivière (2000)
  • Langue : Français
  • 0 commentaire à “Les hommes illustrés, Jérome Pierrat”


    1. Aucun commentaire

    Laisser un commentaire


    Auteur: galikaia

    galikaia

    Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

    Sondage

    votre première modification corporelle

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

    gymrythmique |
    filemone |
    artmoco |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des pages de Gabriel Zimmer...
    | Nouvelle Star Kabyle RAMI
    | Les Arts Maïade